Notre collectif mène des actions qui répondent à la CHARTE DE LORRIS

  •  SouverainetÉ alimentaire

 

Le collectif s'engage à soutenir avec détermination, l'accès à la nourriture des populations au quotidien dans l’égalité des droits en prenant en compte leurs besoins nutritionnels spécifiques et divers dans un cadre  respectueux  de leur santé.

 Il propose une alternative aux concepts dominants et s'oppose à l' industrie agro alimentaire industrielle qui favorise l'assemblage, l'utilisation de produits prêts à l'emploi et supprime des emplois.


Cette volonté s’affirme dans le cadre de techniques culinaires appropriées, et d’une éducation au goût.

 Il privilégie la coopération avec les paysans biologiques locaux :

- pour le respect de l'environnement

- pour une juste rémunération  de tous les acteurs

- pour répondre à des enjeux de santé

 

Il s’inscrit dans le cadre des règlements communautaires et Nationaux inhérent au respect des règles en vigueur. Il s'inscrira dans des propositions qui feront évoluer les règlementations en vigueur.


  • MÉthodologie d'accompagnement

  

Définir un cadre conceptuel et une méthodologie opérationnelle expérimentée et validée par des chefs de cuisine afin d’ agréer la profession. Cela nous confère donc une responsabilité politique et technique.

Favoriser l'autonomie de décision des professionnels de la restauration par l'accompagnement et l'échange.

Accompagner les démarches des cuisiniers et des gestionnaires dans le cadre des procédures des marchés publics de produits alimentaires, de fournitures, de matériels et de produits d’entretien, intégrant les critères sociaux et environnementaux.

 

Accéder à des formations et à une culture qui complètent les connaissances et savoirs faire des cuisiniers accompagnateurs, notamment par la mise en place d'un parrainage et de la formation professionnelle continue.

 

  • ENVIRONNEMENT DU REPAS besoins nutritionnels et santÉ

 

Maîtriser la réalisation de menus équilibrés, variés, de saison.

 

Proposer des menus de qualité, riche en goût, qui s'inscrivent dans une démarche santé.

Intégrer dans l'offre alimentaire :

- Des fruits et légumes, en choisissant en priorité des aliments frais, bruts et de saison.

- Des céréales et légumineuses sources de protéines végétales pour équilibrer la proportion de protéines animales et végétales.

- Des huiles de première pression à froid et autres  corps gras choisis en fonction de  leurs utilisations, en quantité maîtrisée.

- du pain au levain et à la farine bise.

 

Développer l'éducation au goût,  l'éveil à la citoyenneté des convives et de l'ensemble des acteurs.

 

Réduire et gérer les déchets, les gaspillages en favorisant l'accompagnement éducatif, pédagogique et professionnel.

 

Améliorer l'environnement du repas.

 

S'aider des outils mis à disposition par le collectif :

- Des techniques culinaires adaptées et validées. notamment la « juste cuisson » des viandes mais aussi de tous les aliments, (cuisson évolutive des viandes et basses températures…)

- des outils de nutrition : plan alimentaire, menus...